TRAVAUX EN HAUTEUR

LE METIER

La réglementation ne donne pas de définition du travail en hauteur. C’est à l’employeur de rechercher l’existence d’un risque de chute de hauteur lors de l’évaluation des risques. Le Code du travail précise les règles à suivre pour la conception, l’aménagement et l’utilisation des lieux de travail et pour la conception et l’utilisation d’équipements pour le travail en hauteur. Des règles particulières s’appliquent au secteur du BTP et à certaines catégories de travailleurs. Depuis 2004, la réglementation considère que toute chute peut être dangereuse quelle que soit la hauteur. Toute élévation au-dessus du niveau du sol constitue désormais un travail en hauteur.

14958379_l

Type de formation

Validation

Des évaluations formatives seront faites tout au long de la session de formation par le formateur, afin d'identifier les apprentissages de chaque stagiaire.

PROGRAMME / CONTENU

Partie théorique : 

  1. Législation et réglementation en matière de travail en hauteur

Le Code du travail (articles L.230-2 et R. 233-45 et R.235-3-2)
Le décret 2004924 du 1 septembre 2004
La recommandation R430
La recommandation R431
La directive européenne 2001/45/CE

 

     2. Les risques de chute de hauteur

Statistiques sur les accidents du travail
La responsabilité de l’employeur et du salarié
Les facteurs de chute de hauteur
Les accidents dus aux chutes de hauteur
Calcul simple des effets dynamiques d’une chute
Choix des EPI en fonction des risques

    3. Les protections collectives

Repérage des situations dangereuses.
Les mesures de protection collectives à prévoir (planchers de travail ou de circulation, garde-corps, passerelles, ouvertures sur le vide, toitures, mezzanines et plateformes)
Conditions d’utilisation des échelles, nacelles et échafaudages et réglementation.

 

   4. Les protections individuelles

Analyse de la situation et de l’environnement de travail
Le casque
Les gants
Les composants d’un système d’arrêt des chutes: le harnais, le système de liaison (longes, antichutes mobiles, antichutes à rappel automatique, absorbeur d’énergie) les points d’ancrage, les connecteurs
Contrôle, entretien et entreposage des EPI

 

Partie pratique

 

    1. Lieux de travail

Analyse des lieux de travail
La conception des lieux de travail
L’état général des installations de sécurité
La signalisation et le balisage
Les risques environnementaux
La propreté et la salubrité

 

    2. Equipement de protection individuelle

Inventaire et présentation
Cet inventaire et présentation comprennent la conformité, le domaine d’utilisation, la vérification, l’entretien et le stockage de chaque équipement de protection individuelle selon leur notice d’emploi.

 

    3. Application pratique au sol

Organisation et rangement des E.P.I
Manipulation, vérification, ajustement, utilisation et réglages des E.P.I
Validation des acquis de chaque stagiaire par le formateur

 

    4. Equipements de déplacement

Divers matériels de déplacement
Cet inventaire et présentation comprennent le domaine d’utilisation, la vérification, l’entretien et le stockage de chaque matériel selon leurs notices.

 

    5. Ancrage

Présentation du matériel pour la réalisation d’ancrages de classe A et C
Anneaux d’ancrage, corde
Etude et réalisation des nœuds et des dispositifs d’ancrage

 

 Conditions particulières

L’entreprise mettra à disposition les équipements de travail individuels couramment utilisés pour les travaux en hauteur.
Des exercices pratiques ou simulations seront effectués avec les participants, (analyse de l’environnement de travail, choix d’un système d’arrêt des chutes, positionnement du système anti-chutes, ETC.).

MOYENS PÉDAGOGIQUES /ÉQUIPEMENTS

  • Supports visuels
  • Documentation remise aux participants, échanges avec les stagiaires, exercices pratiques, simulations

Public Visé

Toute personne amenée à réaliser des travaux en hauteur et devant utiliser des équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur, âgée de 18 ans minimum et ayant l’aptitude médicale pour les travaux en hauteur.

Autres

A l’issu de la formation, le stagiaire sera capable d’utiliser le matériel spécifique pour réaliser des travaux en hauteur, dans les conditions optimales de sécurité, de rendre compte des difficultés et anomalies rencontrées, de contrôler, entretenir et entreposer le matériel à la fin de son utilisation dans le respect des règles de l’art.